La culpabilité, un mal nécessaire ?

17 11 2010

Ceci m’amène à vous parler du sens des mots « ÊTRE COUPABLE » qui est de se blâmer, se condamner, se croire fautif parce que nous estimons avoir fait quelque chose de MAL, ce qui est très relatif.

Qu’est-ce qui vous assure que ce que vous avez fait est mal, que c’est une faute? Votre éducation, vos valeurs, vos croyances, voilà ce qui détermine votre degré de culpabilité et donc à quel degré vous culpabilisez les autres.

Les autres facteurs les plus importants pour lesquels nous nous sentons aussi coupables sont :se laisser influencer par la notion de bien et de mal des autres et ainsi les laisser diriger notre vie;croire que se blâmer suffisamment nous empêchera de recommencer;croire que se sentir coupable veut dire que nous sommes une bonne personne et donc ceux qui ne se sentent pas coupables se donnent le droit de faire ce qu’ils veulent et sont indifférents au tort qu’ils peuvent faire aux autres.

Il faut comprendre que notre sentiment de culpabilité a des conséquences néfastes sur nous-même ainsi que sur nos relations. En voici quelques-unes:
* Plus nous nous sentons coupables de quelque chose, plus nous entretenons et augmentons nos blessures qui sont à la source de ce sentiment. Notre souffrance intérieure s’intensifie.

* Nos relations sont affectées, car nous accusons les autres au même titre que nous nous accusons nous-même. Nous créons donc des relations de pouvoir, c’est-à-dire que nous cherchons à imposer notre code moral et nos croyances à nos proches.

*Nous puisons dans notre réserve d’énergie de nos corps émotionnel et mental, ce qui, à la longue, finit par affecter notre corps physique qui devient plus fatigué et malade.

*Nous nous attirons des malaises ou des maladies douloureuses pour nous punir et neutraliser notre culpabilité. Nos croyances que nous avons tous appris, lorsque quelqu’un est déclaré coupable de quelque chose il doit être puni et subir les conséquences de ses actes.

* Nous nous attirons des accidents, une autre façon de s’autopunir.
Alors, aussitôt que vous vous rendez compte que vous vous sentez coupable, que vous accusez une autre personne de quelque chose ou que vous essayez de la faire se sentir coupable, mettez en pratique les suggestions suivantes :

– Lorsque vous culpabilisez une autre personne, réalisez que ceci vous permet de découvrir que vous vous culpabilisez pour la même chose.

– Puisque derrière toute culpabilité se cache une peur, demandez-vous de quoi vous avez peur pour vous dans cette situation. Je dis « pour vous » parce qu’en réalité vous n’avez jamais peur pour les autres, mais plutôt de ce qui vous arriverait si les autres vivaient ce que vous craignez.

Devenez une personne responsable en prenant conscience que vous seul créez votre vie suivant vos décisions, vos actions et vos réactions et que vous devez en assumer les conséquences.

Rappelez-vous que continuer à se sentir coupable ou à culpabiliser les autres nous entraîne dans un cercle vicieux qui nous fait sans cesse revivre la situation que nous n’aimons pas.ACCEPTEZ-VOUS.

Texte tiré de l’info-lettre d’Écoute ton corps de Lise Bourbeau.

Au plaisir de vous aider à vous conscientiser sur vos responsabilités et vos choix de vie. J’attends vos commentaires sur mon blogue.

Carole Vallée, Thérapeute en relation d’aide spécialisée http://www.relationdaide.wordpress.com
tél.: 514-574-3870

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :